Ouest France 21/05/20 : Ex-basketteuse de l’ABC3R, elle vise le haut niveau

 

21 MAI 2020 : Ex-basketteuse de l’ABC3R, elle vise le haut niveau

À 23 ans, la meneuse de jeu Méline Sérot (1,62 m) poursuit son objectif vers la ligue féminine,

le championnat professionnel de France de basket-ball féminin. | OUEST-FRANCE

 

Saint-Gildas-des-Bois, Angers, Calais, Trégueux et aujourd’hui Furdenheim, en Alsace, c’est le parcours de Méline Sérot, qui aspire à rejoindre le championnat élite professionnel.

La Gildasienne Méline Sérot a fait ses débuts à 9 ans à l’Avenir basket-club des Trois-Rivières (ABC3R) avec Julien Claude, entraîneur des benjamines. Âgée de 23 ans, elle évolue aujourd’hui dans le championnat de Ligue, dans le club de nationale 1 de Furdenheim (Alsace) depuis cette saison.

Que de chemin parcouru depuis ses premières années à l’ABC3R. Toujours surclassée dans les différentes catégories où elle a joué, Méline Sérot affiche une progression rapide. Championne départementale cadette avec son club, en 2014, elle intègre à 15 ans le centre de formation de l’UFAB Angers, où elle restera trois saisons. Elle en joue deux en cadettes France, puis une en nationale 2 espoirs.

 

À Calais, elle côtoie le milieu professionnel

Son bac en poche, la jeune meneuse souhaite poursuivre ses études en Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives (STAPS) et choisit le Calais COB, où elle intègre le centre formation pour jouer en Nationale 3 Espoirs et, surtout, goûter au monde du basket professionnel.

Elle alterne les entraînements avec les espoirs et les pros. Son temps de jeu est conséquent. Ce qui lui vaut d'être confrontée à des joueuses de haut niveau, comme Céline Dumerc, capitaine de l'équipe de France, Olivia Epoupa ou encore Amel Bouderra. Des meneuses de jeu comme Méline Sérot.

 

Cette saison, Méline a rejoint les Abeilles de Furdenheim, qui évoluent en Nationale 1. Elle en est d'ailleurs la première recrue extérieure. Parallèlement, elle poursuit sa formation en troisième année de STAPS à Strasbourg. Tout en occupant un poste de surveillante dans un lycée.

À quatre matches de la fin du championnat et alors que l'équipe alsacienne joue sa place en Nationale 1, c'est l'arrêt des compétitions pour les raisons que l'on connaît. Le maintien est assuré, les positions étant gelées, sans accession ni rétrogradation. Et Méline Sérot attend la reprise avec son club.

 

Les ambitions de la jeune basketteuse sont intactes : "Jouer en Ligue Féminine, c'est mon rêve. Et pour cela, je vais continuer à travailler dûr."

Il ne reste plus qu'une marche à gravir, mais elle est haute !

 

Ouest France du 21 Mai 2020.

Suivez toute l'actualité locale en vous abonnant aux journaux numériques du groupe Ouest-France / Presse-Océan. 


 

 

Le club de l'ABC Trois Rivières n'a pas oublié sa jeune championne et est très fier de son parcours.

Bravo Méline, nous te souhaitons le meilleur pour la suite. Au plaisir de te revoir dans nos salles !